RSS

Accueil > Mes Publications > Les incivilités quotidiennes > L’exactitude des rois

L’exactitude des rois

jeudi 9 juin 2016, par chris.fournie

Nous avons une réunion importante ce matin, avons été conviés à une explication sur la future organisation et nos chefs sont présents. Quand je rentre dans la salle, ils sont déjà connectés, fins prêts et sans doute concentrés sur leur sujet. Je ne suis pas la première mais presque. Détestant arriver en retard en réunion, devrais-je dire, ne voulant pas arriver en retard à une réunion, j’arrive systématiquement en avance, à moins d’être à quelques pas de la salle. Cela permet en outre de choisir sa place, saluer ses collègues, bref, participer à l’entretien de ce lien social qui nous manque tant aujourd’hui.
La salle se remplit progressivement et cinq minutes avant l’heure, nous sommes déjà une petite quinzaine mais je vois bien que certains manquent à l’appel ; ce sont toujours les mêmes, ceux qui vont arriver en retard ! Malheureusement, nos chefs se plient à la coutume qui veut qu’en France, on attend systématiquement cinq, voire dix minutes et parfois quinze pour débuter les hostilités. Les uns papotent avec les autres, la tension monte subrepticement, on est un peu comme des athlètes dans les starting blocks. Huit heures sept, je regarde ma montre, la porte s’ouvre et un de collègues entre, la gueule enfarinée, un sourire aux lèvres, inconscient de faire perdre leur temps aux autres, inconscient d’être un malotru, et va s’installer tout aussi tranquillement à sa place. Je capte un regard énervé et désapprobateur de notre grand chef. Huit heures dix, ça y est, on commence, enfin. Si on calculait le tarif horaire cumulé des personnes présentes dans la salle, ça ferait une certaine somme…
Il y eut aussi quelques retardataires qui eux, durent s’excuser platement. Ce sont ceux qui rentrent dans la salle avec un air contrit, un peu comme un gamin qui sait qu’il va se faire disputer, la tête la première par la porte entrebâillée, puis le corps tout entier, bien obligés d’y aller. Mais ceux-là sont des récidivistes, ils recommenceront.

Règle 5 : Arriver à l’heure aux réunions.

Raison : Je suis encore ennuyée de donner des raisons car pour moi, c’est simplement une question de politesse de ne pas faire attendre les autres, mais je sais que quand on n’a pas été éduqué ainsi, c’est difficile. Il s’agit encore de penser aux conséquences de nos gestes sur autrui. Pourquoi les autres devraient-ils attendre, leur temps est-il moins précieux ? Quand j’organise des réunions, je laisse cinq minutes de battements pour avaler les différences de réglages de nos montres, puis je démarre. Au début, ça en a surprit plus d’un !

Répondre à cet article